Jeudi 28/01, 20h30 : SPLIT
0 votes, 0.00 avg. rating (0% score)

 

Mandoline, clarinette, guitare, contrebasse… SPLIT ! en concert se présente comme un groupe de musique traditionnelle. Enfin, presque, parce qu’ensuite SPLIT ! se met à jouer, et les à-priori s’envolent.

La musique de SPLIT ! est celle d’un pays imaginaire, quelque part entre l’Irlande et les Balkans ; mélodies et phrasés celtes, modes et ornements est-européens s’y mêlent joyeusement, jusqu’à s’y confondre. Tout, dans cette remarquable formation, est éclectisme : deux générations y collaborent, les langages les plus variés (serbo-croate, hongrois, tchèque, mais aussi anglais et français) s’y côtoient, la mandoline duette avec le violon, le saxophone se fait suave pour souligner la mélodie ou incisif pour la ponctuer d’un riff, la guitare électrique vient éclairer d’un jour nouveau la nonchalance ou la douceur de tel ou tel air.

Les quatre musiciens de SPLIT ! s’amusent, par le charme de mélanges subtilement dosés, par la grâce de combinaisons inattendues, à inventer une musique dont les accents familiers ne sauraient faire oublier qu’elle est avant tout nouvelle, et hautement évocatrice : certaines pièces, comme l’accompagnement sonore d’un film invisible, nous entraînent pendant près de dix minutes dans un merveilleux spectacle pour les oreilles.

Mandoline, clarinette, guitare, contrebasse… SPLIT ! en concert se présente comme un groupe de musique traditionnelle. Enfin, presque, parce qu’ensuite SPLIT! se met à jouer, et les à-priori s’envolent.

 

La musique de SPLIT ! est celle d’un pays imaginaire, quelque part entre l’Irlande et les Balkans ; mélodies et phrasés celtes, modes et ornements est-européens s’y mêlent joyeusement, jusqu’à s’y confondre. Tout, dans cette remarquable formation, est éclectisme : deux générations y collaborent, les langages les plus variés (serbo-croate, hongrois, tchèque, mais aussi anglais et français) s’y côtoient, la mandoline duette avec le violon, le saxophone se fait suave pour souligner la mélodie ou incisif pour la ponctuer d’un riff, la guitare électrique vient éclairer d’un jour nouveau la nonchalance ou la douceur de tel ou tel air.

Les quatre musiciens de SPLIT ! s’amusent, par le charme de mélanges subtilement dosés, par la grâce de combinaisons inattendues, à inventer une musique dont les accents familiers ne sauraient faire oublier qu’elle est avant tout nouvelle, et hautement évocatrice : certaines pièces, comme l’accompagnement sonore d’un film invisible, nous entraînent pendant près de dix minutes dans un merveilleux spectacle pour les oreilles.

 

 

Leave a Reply



− 1 = 1